La maitresse du peintre de Simone van der Vlugt

Publié le 13 Juin 2022

L'auteur

Auteur à succès aux Pays-Bas, Simone van der Vlugt a publié plusieurs romans historiques, dont Bleu de Delft (Philippe Rey, 2018), Neige rouge (Philippe Rey, 2019), La Maîtresse du peintre (Philippe Rey, 2020) et La Fabrique (Philippe Rey, 2021). Elle a reçu de nombreuses récompenses, notamment le prestigieux Prix du Livre de l’année.

Le résumé

Un jour de juillet 1650, Geertje Dircx est arrêtée par la ville d'Amsterdam, poussée de force dans une voiture et conduite à la Spinhuis de Gouda, maison de correction pour femmes où elle restera enfermée douze ans. À l'origine de cette arrestation aussi brutale qu'inattendue, Rembrandt van Rijn, l'amant de Geertje. Jugée par contumace, elle revient depuis sa cellule sur les années qui ont précédé son arrestation et sur son idylle avec le célèbre peintre.
De milieu modeste, veuve à tout juste trente ans, Geertje entre au service de Rembrandt en tant que nourrice de son fils Titus. La femme du peintre, Saskia van Uylenburgh est alors alitée, souffrant selon toutes les apparences de la tuberculose, maladie dont elle ne se remettra pas. La mort de cette dernière laisse Geertje maîtresse de maison. La cohabitation laisse très vite place à l'amour, Rembrandt trouvant paix et réconfort dans les bras de la nourrice. Les deux amants vivent ainsi durant plusieurs années une liaison scandaleuse, hors mariage. Mais les belles choses ont une fin, dit-on, et Geertje en fera la douloureuse expérience avec l'arrivée de Hendrickje Stoffels dans la maisonnée, dont le charme éblouit Rembrandt...
S'appuyant sur des documents historiques et des sources sérieuses, La maîtresse du peintre redonne voix à Geertje Dircx, injustement désignée par l'histoire comme une profiteuse et une déséquilibrée. À l'encontre de l'image répandue d'un artiste visionnaire et intouchable, Simone van der Vlugt dresse de Rembrandt le portrait d'un homme sombre et manipulateur.
Un roman formidable et puissant qui redonne sa place à une femme réduite au silence car jugée trop gênante.

Mon avis

J'ai beaucoup apprécié ce roman qui nous plonge dans les Pays-Bas du XVIIème siècle. Je ne connais pas particulièrement l'œuvre de Rembrandt, ce livre a été l'occasion de m'y intéresser. L'auteur s'est appuyée sur des sources historiques pour appuyer son récit si bien qu'on plonge réellement dans cette histoire se laissant happée dans l'histoire de Geertje. On découvre la vie des femmes à l'époque, les moeurs d'une société très rigide par certains côtés... 

C'est pas un roman très long mais il reste bien en mémoire.... 

Rédigé par poet24

Publié dans #litterature

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Un livre à retenir! Merci, je note!<br /> Bonne semaine, bises
Répondre