Publié le 30 Janvier 2022

Je n'ai pas été très sérieuse de ce côté pedant les vacances. On est parties à Landévant avec ma tante le samedi et on est revenues avec des sacs pleins :

C'est pas flagrant comme ça car j'ai laissé le plus gros chez mon frère pour pouvoir faire chauffer les aiguilles là bas. Il y avait davantage de pelotes Alaska du bleu du jaune ... Des pelotes de baby soft. J'ai pris la adriafil car d'une part elle était pas chère (1€ de mémoire) mais surtout j'avais déjà une pelote de cette couleur ainsi qu'une grise mais je ne leur trouvais pas d'utilité là je peux partir sur un beau bull par exemple avec l'ensemble..

Le mardi mon oncle nous a demandé de l'aide pour déplacer un meuble d'un magasin troc.com à chez lui. Mais une fois le meuble sur la voiture il nous manquait une sangle. On est donc parti en face au centrakor et là je découvre qu'ils liquident tout le magasin à -50% pour cause de déménagement. Je laisse mon frère partir à la recherche des sangles (que j'ai du trouver moi même au final) et je regarde ce qu'il reste en mercerie et j'ai craqué bien évidemment :

Il y avait deux autres pelotes de laine un peu chenille que j'ai données à ma tante ...

Et enfin on a fait une virée déchetterie au Faouet avec mon frère le mercredi avant mon retour sur Rennes et il me propose de passer à la boutique Récup'R à côté où les articles en bon état sont remis en vente. ON regarde les horaires et il me fait "eh il y a de la laine"... Fallait pas le dire deux fois loool :

A 30 cents la pelotes on se lâche ... surtout quand en caisse on le dit que certaines étant vraiment pas bien grosses on les compte à 10 cents.... en plus j'ai trouvé un relié de Victor Hugo que je n'avais pas !!! 

 

Pour la chaudière ca roule de nouveau et le frangin est venu m'aider pour le toilette si bien que ca ne fuit plus coooool!!!

Je vous quitte sur une photo de ma Poety qui trouve aussi que les laines pas chères c'est interessant... Mais pendant ce temps peux pas tricoter loll

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #tricot

Repost0

Publié le 29 Janvier 2022

Pas le temps de poster pendant les vacances en même temps pas grand chose à montrer j'ai bien avancé sur le paletot dans la semaine mais il manque encore une manche (et je vais surement devoir refaire la 1ère car je me suis trompée dans les tailles) et la capuche. J'espère avoir assez de laie pour finir car pas sûre d'en retrouver les laines zeeman partent vite !!!

Avant de partir sur Lorient j'avais commencé la 9è étape mais j'étais restée dans la chambre  et la luminosité y est pas terrible et cette partie est très branché tons qui se ressemblent  je n'ai pas arrêter de faire et défaire sur la jupe je n'arrivais pas à voir mes croix à la fois en contraste avec la toile et entre elles....

J'aime pas du tout les yeux qui ne ressortent pas je pense les refaire dans une autre couleur. Un petit coup de points arrière et elle parait toute jolie cette bretonne :

reste le N à finir et le petit pêcheur à faire naître !!! C'est parti pour broder un peu au coin du feu ce matin et cet aprem mon frère vient m'aider à réparer mon toilette qui fuit. Hier c'était la chaudière qui était en panne je vous dis pas le froid dans la maison ... Mais le technicien me l'a relancé et ca va bien mieux ...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #sal abc breton

Repost0

Publié le 24 Janvier 2022

L'auteur

Édouard Brasey est un romancier, essayiste, scénariste et conteur français né le  à Marseille.

Après une dizaine d'années de journalisme d'investigation, notamment à Lire et L'Expansion, il se consacre à l’écriture en commençant par des essais. Auteur de 80 ouvrages, il s'est spécialisé un temps dans les thèmes de l'ésotérisme, des contes, des légendes et de la fantasy, obtenant un prix Imaginales en 2006 pour La Petite Encyclopédie du merveilleux, et un prix Merlin en 2009, avec La Malédiction de l'anneau.

 

Le résumé

Jeu de l'oie fatal sur le parcours d'un pèlerinage breton. Juillet 1911. Des milliers de pèlerins se pressent à Locronan en Bretagne, dans le Finistère, pour participer à la Grande Troménie, le pardon en l'honneur de saint Ronan qui a lieu tous les six ans. La jeune Linette a quitté son atelier de tissage pour prêter main-forte à son père qui tient la plus grande auberge de la ville. Elle est courtisée par Yves, un artiste peintre qui se fournit chez elle en toile de lin pour ses tableaux, et par Auffroi, le fils du plus gros marchand de textiles de la région. Mais elle est fascinée par Tanguy, un nouveau venu qui ne cache pas son mépris pour la ferveur religieuse des fidèles. Pour lui, le circuit de la Troménie viole le territoire sacré des anciens druides. Quand, au lendemain de la procession, le puits de la place de l'Eglise est empoisonné, terrassant plusieurs pèlerins, Tanguy attire tous les soupçons. Seule Linette ne croit pas à sa culpabilité. Pourtant les évènements inquiétants et les crimes s'enchaînent au fil de la semaine, et la vie de la jeune fille elle-même est menacée. Qui poursuit la petite ville de sa haine ?

 

Mon avis 

 

J'ai beaucoup aimé ce roman qui ne replonge dans la bretagne du début XXe. On y retrouve la foi très présente, les superstitions plus ou moins prises au sérieux, c'est à dire qu'on y croit pas mais au cas où on fait comme si pour ne pas s'attirer le mauvais oeil. Mais c'est aussi le passé de Locronan qui est évoqué et aussi les métiers du fil dont on vécut nombre de bretonnes pendant très longtemps... L'histoire est très bien écrite et même s'il me semblait bien avoir compris je gardais un petit doute dans un coin de ma tête ... A lire sans réserve !!

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #litterature

Repost0

Publié le 23 Janvier 2022

Une petite brassière finie avant le départ en vacances :

Il s'agit d'un modèle que Katia proposait gratuitement sur son site. Je ne le trouve pas dans les modèles aujourd'hui mais je peux partager la fiche à la demande.

Il m'a fallu une pelote et demie de Pingorex baby, encore une laine chinée jaune et vert :

J'ai trouvé une offre interessante sur le bon coin où une dame revendait des pelotes de pingorex et de phildar chinée... A ne pas négliger le bon coin pour la laine d'autant que les frais d'envoi ne sont pas excessifs... et parfois vous en trouvez à aller chercher sur place encore moins cher!!!

 

Je suis partie pour les vacances sur un paletot à capuche, ca avance plus doucement lool...

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #tricot

Repost0

Publié le 19 Janvier 2022

En ces journées assez froides j'ai repris le tricot. En plus je suis en vacances jeudi soir et une fois chez le frangin plus de broderie possible donc les aiguilles vont chauffer lool

Voilà longtemps que je voulais tester les nouveaux coloris chinés de la babylux de cheval blanc que ne faisait pas le Tissu Myrtille de Rennes. J'avais finalement profité d'une promo sur créanous pour prendre une bonne quantité des deux nouveaux coloris.

 

J'ai donc fait une brassière à partir de cette pelote chinée rose et verte :

bon comme ça le coloris est pas flagrant mais en vrai ca rend mieux et j'aime beaucoup. Je préfère ces laines chinées aux laines jacquard perso mais on en trouve beaucoup moins...

 

C'est un modèle que vous pouvez retrouver ici

Il m'a fallu deux pelotes et demi pour réaliser cette brassière ...

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #tricot

Repost0

Publié le 17 Janvier 2022

L'auteur 

Née en 1989, Floriane Soulas a fait une entrée remarquée dans les littératures de l'Imaginaire avec son premier roman Rouille (Scrineo, 2018 : Pocket, 2019), couronné par le Prix ActuSF de l'Uchronie, le Prix Imaginales des Lycéens et le Prix Chrysalis – European Science Fiction Society.

Le résumé

1897, Paris. Violante est amnésique. Elle ne sait plus qui elle est ni d’où elle vient. Ses uniques indices sont son pendentif, fait d'une étrange gemme, et son prénom. Placée dans une maison close, Les Jardins Mécaniques, elle devient Duchesse, la plus courue des prostituées, dont s’entiche le comte de Vaulnay, énigmatique promoteur ayant fait fortune sur la lune. Lors d’une escapade pour percer le secret de son identité, elle retrouve sa seule amie morte, atrocement mutilée. Elle s’aperçoit vite qu’elle est la dernière d’une série de prostituées ou d’enfants des rues dont les cadavres n’intéressent personne. La police ne semble pas même se préoccuper de cette nouvelle drogue, la rouille, qui fait rage dans les bas-fonds de la capitale. Il ne reste à Violante qu’à mener sa propre enquête…

Mon avis

ON plonge ici dans l'univers steampunk : paris 19ème, des dirigeables et des machines extraordinaires... Un univers que j'apprécie mais j'en lis au final assez peu... En passant à cultura peu avant Noel pour prendre les cadeaux du frérot j'avais vu ce livre et la couverture et le résumé m'avait attiré.

Au final un univers très bien pensé dans lequel on s'intègre assez aisément. Les personages sont assez attachants surtout l'héroïne qui a autant de forces que de faiblesses si bien qu'on peut facilement s'identifier. Bon faut quand même avoir le coeur bien accroché, beaucoup de choses pas très gaies se succèdent au fil des pages et fait parfois grincer des dents ou fermer les yeux (pas pratique pour lire cça mdr..) mais l'intrigue est prenante et la fin intéressante. UN livre à recommander aux adeptes du genre ou à ceux qui voudraient découvrir cette littérature...

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #litterature

Repost0

Publié le 16 Janvier 2022

La première page est terminée pour la partie point de croix. DImanche soir dernier j'avais fini toute la partie bleue foncée :

Me restait plus au cours de la semaine à rajouter les bleu clair, blanc et rose :

Je fais une pause dessus le temps de faire ma 9ème étape du SAL ABC breton puis j'essaierais de le finir...

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #creades

Repost0

Publié le 12 Janvier 2022

Je vous avais montré l'autre jour ma broderie du nouvel an. Je l'ai poursuivi mais à un moment j'ai pas été convaincue du résultat :

on voyait bien trop la toile en dessous arrivée au fil rose ca devenait flagrant !!

Alors je suis repartie de zéro de l'aida 7 et là bien plus satisfaite :

Ce sera plus petit du coup ca finira sans doute pas en coussin comme je pensais mais pas grave !!

Ce modèle est un bonheur à broder j'avais très peur de passer mon temps à pénélopper mais pas du tout les points s'enchainent sans accroc... trop bien même j'ai du mal à poser cette broderie looool

photo sur mon avancée au dimanche après midi : 

Quand j'avais repris ma broderie le dimanche matin le coeur central n'était pas commencé j'ai pris cette photo au moment où je me suis dit pause les mains commencent à souffrir c'est pas sérieux .... mais au soir la partie de droite en 3750 était comblée 

 

mais ce sera l'occasion d'un autre article !!

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #creades

Repost0

Publié le 10 Janvier 2022

L'auteur

Peter Swanson est né en 1968. Il publie en 2014 un premier roman très remarqué, La Fille au coeur mécanique, élu meilleur premier roman policier de l’année par le Washington Post. Son deuxième roman, Parce qu’ils le méritaient, est finaliste du Ian Fleming Steel Dagger 2015 et lauréat du New England Society Book Award 2016. Il remporte un immense succès aux États-Unis.

Le résumé

Libraire spécialisé en roman policier, Malcolm Kershaw reçoit la visite surprise du FBI. L’agent Gwen Mulvey enquête sur deux affaires étranges : une série de meurtres qui rappelle un roman d’Agatha Christie, et un "accident" qui fait écho à un livre de James Cain. Elle espère donc que l’avis d’un expert du genre lui permettra d’interpréter correctement les (rares) indices à sa disposition. Et ce n’est pas tout : Malcolm, quinze ans plus tôt, a publié sur son blog une liste intitulée ”Huit crimes parfaits”, où figuraient ces deux intrigues. Serait-il possible qu’un tueur s’en inspire aujourd’hui ? Très vite, l’angoissante certitude s’impose : le tueur rôde déjà à proximité. Malcolm commence à le voir partout, et sent un véritable nœud coulant se resserrer autour de son cou.


Une intrigue irrésistible et une brillante variation autour du roman policier, avec en filigrane cette question éternelle : le crime parfait existe-t-il ?

Mon avis

Ce n'est pas le genre qui m'attire le plus mais je me suis laissée tenter par la chronique qu'en faisait une journaliste de France Inter le 24 décembre au matin. Au point que, conduisant pour rejoindre ma famille du côté de Lorient j'ai attrapé un crayon pour me noter le titre sur l'avant bras lool. Pas très malin et je conseille à personne cette idée mais comme ça j'ai pas oublié le titre de ce livre et ai passé un bon moment de lecture.

Je pense que pour les férus du genre il n'a rien d'exceptionnel mais pour ma part j'ai été séduite. Bonne lectrice je me suis laissée porter par l'enquête et je n'ai découvert le coupable que lorsqu'il s'est montré... Bon ça en soi rien de bien incroyable. Ce que j'ai préféré c'est tout le contexte littéraire autour. Le coupable commet ses crimes en s'appuyant sur une liste, éditée par le librairie, de romans qui présenteraient des crimes parfaits.et c'est donc l'occasion de découvrir ces romans. J'avoue que ma PAL en a pris un coup loool mais c'est aussi la beauté de ce livre : nous pousser à en découvrir d'autres.

Je le conseille vraiment pour ceux qui veulent passer un bon moment de lecture, il se laisse bien lire et on est surpris jusqu'à la fin....

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #litterature

Repost0

Publié le 8 Janvier 2022

La dernière brassière de 2021. Une pelote de marron et une de blanche J'aurais tout pu faire en marron puisque j'en avais trois pelotes mais je trouvais ça trop tristoune pour un nourrisson. Du coup j'ai tranché avec le blanc crème. J'essaierais de passer les deux autres avec des tons oranges ca devrait rendre bien aussi..

J'ai mis des petits éléphants en boutons mais je ne m'étais pas rendu compte qu'ils n'étaient pas exactement de même couleur :

 

Voir les commentaires

Rédigé par poet24

Publié dans #tricot

Repost0